Prévention des risques avec le Big Data

Avec le Big Data, tout semble devenir possible pour le secteur de l’assurance. Si le Big Data avait comme principale prédilection la connaissance des assurés afin de mieux adapter les offres à leurs besoins. La maîtrise du Big Data semble apporter un tout autre intérêt pour les assureurs. La prévention de risques est devenue une priorité pour l’assurance. En plus d’apporter une couverture aux assurés en cas de sinistre, l’assurance met aussi une mesure de prévention pour éviter les sinistres. Le Big Data améliore la relation entre assureur et assuré en permettant aux assurés de bénéficier des avantages avant l’apparition des sinistres. Le Big Data permet ainsi de prévenir le risque de sinistres, ce qui évite aux assurés de devoir souscrire une assurance auto après résiliation par son assureur pour aggravation de risque. Pour ce faire, l’assureur récolte d’importantes quantités de données à travers des objets connectés comme le boîtier intégré dans le véhicule, les appareils domotiques connectés, les bracelets connectés … À travers ces données et les relevés de sinistres, l’assureur met en évidences les comportements à risque et effectue le profilage des assurés en s’appuyant sur leurs habitudes pour déterminer un plan de prévention.

Entre couverture et prévention de sinistre

L’impact du Big Data est plus significatif en assurance auto et mutuelle santé, mais les autres assurances commencent aussi à miser sur la prévention du risque. A l’heure actuelle où la couverture de la sécurité sociale est de plus en plus limitée par le désengagement de l’Etat, la mutuelle santé a un intérêt principal dans la santé publique. La prévention apportée par le Big Data permet par exemple de dépister plus rapidement le cancer ou encore d’aider les assurés à lutter contre le diabète. De nombreux assureurs proposent actuellement des offres complètes réunissant « couverture de sinistre » et « prévention ». Certains assureurs proposent une assurance santé et un appareil connecté gratuit pour calculer l’activité physique, le rythme cardiaque et la qualité du sommeil. D’autres proposent des offres qui incitent à avoir une meilleure hygiène de vie, et récompensent les assurés ayant un mode de vie sain. Les bracelets connectés permettent aux assureurs de recueillir des données pertinentes comme l’activité sportive, l’achat de nourriture saine ou encore la visite préventive chez les médecins. En assurance auto et habitation, les données recueillies par les objets connectés permettent de prévenir les risques de sinistres : accidents de la route, vol, incendie, dégâts des eaux … Les objets connectés analysent les comportements des assurés sur route et les habitudes dans leurs maisons afin que leurs assureurs puissent établir des plans de prévention. Cependant, la collecte de ces données fait couler beaucoup d’encres comme quoi des nouvelles règlementations sont nécessaires pour limiter l’intrusion des assureurs dans la vie personnelle de leurs assurés. De plus, une aggravation de risque ou même une probabilité pourrait conduire à une augmentation de prime ou un refus d’assurance. Beaucoup craint une individualisation des offres auquel le profil de chaque assuré jouera un rôle important dans le calcul de la prime d’assurance. Mais quoi qu’il en soit, la prévention du risque est un véritable avantage apporté par le Big Data autant pour l’assureur que pour l’assuré.

Assurances et Big Data : vers une meilleure connaissance client

Après l’avènement du web participatif et les réseaux sociaux apportés par le web 2.0, c’est autour du Big Data de connaitre le même envol avec le web 3.0. Le Big Data est un outil très intéressant pour analyser les internautes et d’en déduire leurs besoins qui marque l’avènement du web prédictif. Cela profite bien aux secteurs de l’assurance qui depuis quelques années souffrent d’une mauvaise image auprès de certains assurés. En effet, beaucoup pense que le montant de la prime d’assurance est injuste étant donné que les assurés paient pour ceux qui ont des sinistres. Le Big Data efface cette image de l’assurance en permettant un meilleur profilage des assurés qui a son tour permet d’atténuer les disparités entre assurés, d’un côté ceux qui n’ont jamais enregistré de sinistres et de l’autre côté les sinistrés. Le Big Data apparaît donc comme le meilleur outil pour avoir une meilleure connaissance des clients. Le Big Data ouvre de nombreuses opportunités pour l’assurance, à commencer par la nouvelle méthode de profilage des assurés. Les produits devront être pensés et tarifés différemment, car d’autres nouvelles données s’ajoutent aux critères traditionnels auxquels les assureurs se basaient depuis toujours : CSP, âge, genre de biens à assurer … L’exploitation du Big Data a fait son début dans l’assurance santé avec l’introduction de bracelet connecté qui permettait de recueillir beaucoup de données influençant la santé d’un individu, à savoir les heures de sommeil, le nombre de pas, les calories brûlées ou encore le rythme cardiaque de l’assuré. Les données sur l’assuré sont directement transmises à l’assureur, ceux qui adoptent une meilleure hygiène de vie sont récompensés. Le Big Data trouve très rapidement son intérêt dans l’assurance auto avec le Pay How You Drive auquel la prime d’assurance évolue avec le comportement au volant du conducteur. Une assurance auto résilié pour non paiement est cependant toujours pour les assurés.

Cibler les besoins des assurés

Le Big Data transforme la connaissance du client ses méthodes de prédiction et d’interactivité. Pour connaitre les besoins de leurs assurés, les assurances n’ont plus besoin d’utiliser la méthode de « data mining » qui engendre un coût élevé d’une longue recherche et d’un procédé mécanique. Avec le Big Data, les recherches sont automatisées : scan et triage des informations recherchées. Même si le Big Data n’est pas infaillible, le contrôle mécanique et la technologie « machine learning » permettent déjà de déceler les informations fausses ou manipulées parmi la grande quantité d’informations qu’il est amené à traiter. Le Big Data pourrait aussi améliorer significativement l’outil CRM (Customer Relationship client) grâce aux outils d’analyse prédictive qui recueille une grande quantité d’informations sur les besoins des internautes en termes d’assurance. Un meilleur encadrement du Big Data est par ailleurs nécessaire, car ses avantages peuvent devenir très rapidement ses principaux inconvénients. En effet, le Big Data ne fixe pas de limite sur l’intrusion des assureurs dans la vie privée de leurs assurés et des internautes pour obtenir un meilleur profilage des assurés et cibler leurs besoins. Cela pourrait se traduire à terme par une individualisation des risques (démutualisation), voire une exclusion systématique des profils à risque, ce qui va à l’encontre de l’essence même de l’assurance.

Assurance et Big data analytics : un gain à 100%

Assurance et Big data analytics : un gain à 100%, il suffit de comprendre la relation.

assurance-big-data

Qu’est ce que le Big data? 

Le Big data ou bien les données massives est le buzz Word du monde entier.

Ce concept désigne l’ensemble des données volumineux dont le traitement est difficile voire impossible via les outils classiques de gestion de l’information.

Généralement ces informations proviennent des données personnels des individus, tel que les messages envoyés, les vidéos publiées, les signaux GPS, les données climatiques, les enregistrements d’achats en ligne.

Le Big Data se présente comme un système technique dual, puisqu’il peut apporter des bénéfices comme aussi des inconvénients.

Le Big data est venu comme une solution dessinée pour permettre à tout le monde d’accéder en temps réel à des bases de données géantes. Mais pour en pouvoir le faire il faut tout d’abord savoir gérer et traiter les trois règles du Big data : les 3V.

Il s’agit notamment du volume des données, la variété et les types des sources d’information, ainsi que la vélocité, c’est-à-dire la fréquence de création, collecte, partage et stockage de l’information.

Aujourd’hui l’enjeu principal pour les entreprises est de réussir à exploiter et d’extraire de la substance de toutes ces données et de tout ce volume d’informations disponible. Le principal but est de créer de la valeur à partir une matière première pour aider l’entreprise à la prise de décision ainsi que pour son processus du travail quotidien.

Les avantages du Big data analytics

Pour en pouvoir tirer profit de ces masses de données et aider l’entreprise à s’orienter vers un mode stratégique, il est temps de comprendre l’importance du Big Data Analytics qui désigne le processus de collecte, d’organisation et d’analyse de grands ensembles de données (Big Data).

Le Big data analytics permet de découvrir de nouveaux modèles et en tirer des informations utiles, mais cela nécessite une haute performance à savoir les outils et les applications logicielles spécialisées dans l’analyse prédictive, le data mining, le text mining, la prévision et l’optimisation des données.

Une bonne plateforme de Big data analytics peut engendrer des gains aux entreprises grâce à la stimulation des ventes, l’augmentation de l’efficacité, la gestion des risques…

Le monde des assurances est impacté par le Big data, dont plusieurs ont commencé à prendre le défi pour en pouvoir prévoir les besoins de leurs clients comme le cas de Calipso assurances la nouvelle assurance digitale qui propose à ses clients un devis garantie décennale en ligne.

Assurance et Big data

Assurance et Big data: l’eldorado du secteur financier.

Assurance et big-data

Le Big data est l’ensemble des procédures utilisées pour recueillir et traiter une grande quantité d’informations avec les nouvelles technologies. Contrairement aux data traditionnelles, le Big data, aussi appelé mega données, apporte une quantité importante de données encore plus fine et plus personnelle provenant d’internet, réseaux sociaux, géolocalisation, e-mails, transactions bancaires et objets connectés.

Le Big data est devenu une part entière de notre vie avec le partage et le stockage de données numériques. L’assurance et Big data entre dans une nouvelle ère de traitement de chaque assuré. Il commence à prendre une place dans le secteur de l’assurance et pourra avoir un impact important dans la personnalisation des offres pour être mieux adaptées aux besoins des assurés selon les données renseignées dans le Big data.

En effet, le Big data permet une qualification précise des assurés selon leurs profils de risque grâce à une analyse de masses de données. Les assureurs proposaient depuis de nombreuses années une mutualisation des risques depuis toujours. Du coup, les assurés sont contraints de payer une prime d’assurance selon les forfaits proposés.

Avec l’arrivée de l’assurance et Big data, l’assurance s’offre un nouveau visage. Comme la gestion des données est plus précise, les assurances pourront proposer des offres et tarifs personnalisés pour tous leurs clients.

Les assurés bénéficient d’une offre sur-mesure en laissant leurs données décortiquées par les compagnies d’assurance tout en préservant la confidentialité et la protection des données.

Plus de mutualisation des risques

Les expériences de « pay how you drive » ont donné le ton.L’assurance et Big data dans le secteur de l’automobile ont permis de moduler la prime selon la conduite de l’assuré. Les données sont analysées et le tarif est adapté en fonction. Cela peut aussi servir comme un outil de prévention pour réduire les risques de sinistre.

Un système de scoring est utilisé et exploite les données collectées. Avec l’assurance et Big data, les assureurs et leurs clients sont gagnants. Les méga données offrent aux assureurs une opportunité pour offrir à leurs clients le meilleur prix qui correspond à leur risque. Les assureurs proposent des offres plus adaptées aux besoins de leurs clients,ce qui permet en retour de les fidéliser.

La prime d’assurance des conducteurs vertueux est réduite tandis que celle des personnes présentant plus de risque pourra augmenter. L’assurance habitation pourrait suivre la voie avec l’installation d’objets connectés domotiques qui renseigne sur la façon à laquelle vivent les gens. La collecte de ces données permet aux assureurs de trouver les garanties et les tarifs adaptés au besoin des propriétaires.

L’assurance et Big data ne sont pas encore effective dans l’univers de la mutuelle santé, mais différents assureurs essaient déjà d’exploiter les objets connectés d’un côté pour détecter et prévenir les maladies, et de l’autre côté pour mieux connaitre la santé de leurs clients.

Du coup, une personne ayant un problème cardio-vasculaire pourrait voir sa prime de mutuelle santé augmentée. Il n’y aura plus donc de mutualisation des risques, les assureurs proposent uniquement des offres personnalisées au cas par cas.

c’est à cette effet que le prix de l’Assurance auto pour résilié sera moins chère avec l’apparition des objets connectés.

Comment économiser les frais de la garantie décennale maison ?

La garantie décennale maison sera moins chère à l’aide de deux astuces !!

La garantie décennale maison est tellement chère je veux vraiment l’économiser, mais je ne sais pas comment ?

Assurance habitation

Plusieurs gens posent chaque instant la même question, sachant que la solution est simple.

Si vous êtes à la recherche d’une solution, on vous propose deux astuces bénéfiques :

Astuce 1 :

Pensez aux objets connectés qui bouleversent le monde des assurances, qu’il soit l’assurance auto, même l’assurance maison est concernée.

Muzio, le lapin connecté est un robot inventé par la société AKA en juin 2016.

muzio-assurance-habitation

Grace à cette intelligence artificielle embarquée, Muzio sera capable de vous avertir contre l’arrivée des sinistres, des catastrophes, de fumée…etc. L’état externe et interne de la maison est enregistré dans son système.

Astuce 2 :

La clé de réussite est dans la comparaison, vous deviez maîtriser le coût des différents contrats.

Cela reste une bonne astuce pour mieux économiser, pour commencer dès maintenant, il vous suffit d’utiliser les services d’un comparateur de devis garantie décennale maison qui se chargera de vous comparer plusieurs contrats en un seul coup.

Le Social Big data: un profit pour les assurances

Le Social Big data: un profit pour les assurances

L’assurance digitale prend la route et veut s’imposer dans le marché à l’aide des réseaux sociaux:

Les réseaux sociaux génèrent d’immenses quantités de données. Les données sont la spécialité des médias sociaux. Grâce aux habitudes informationnelles des utilisateurs, que les réseaux sociaux collectent ces données.

Cette immense quantité de données reflète la façon dont les gens interagissent entre eux et comment préfèrent vivre dans ce monde. Au centre de ces interactions, on retrouve des informations importantes sur ce que les individus et la société considèrent nécessaire.

Le volume de données, combiné à la vitesse rapide de flot des données qui caractérisent les réseaux sociaux, représentent l’essence du Big Data.En utilisant les outils analytiques sur les données des réseaux sociaux, les entreprises vont comprendre que le contenu de ces interactions peut affecter les performances du business et son e-réputation.

Les analyses de contenu permettent aux entreprises de dégager des axes de développement à partir des messagers postés par les utilisateurs.

Il est important de noter que les outils analytiques peuvent être programmés pour suivre le sentiment négatif ou positif au sujet d’une marque, ce qui peut représenter une menace pour l’image ou le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Le Big Data et les réseaux sociaux au service des assurances:

Toutes les entreprises trouvent que le Big Data des réseaux sociaux est utile pour l’analyse des marchés et la prédiction du comportement des clients.

L’assurance comme un service financier très concurrent analyser le comportement de leurs clients pour garder son image de marque.

Les réseaux sociaux offrent la possibilité de regarder et comprendre simultanément. Les assurances qui arrivent à regarder dans ces deux directions tirent profit et agissent rapidement.

Pour tirer profit au maximum, il suffit de suivre l’expérience de la nouvelle assurance chargés du devis garantie décennale.

 

 

Comment le Big Data va révolutionner l’assurance?

Comment le Big Data va révolutionner l’assurance?

Big data et Objets connectés: quel impact pour les assurances?

L’assurance et le Big data est un sujet d’actualité, dont plusieurs assureurs cherchent à comprendre la relation, mais surtout à trouver la meilleure méthode pour garder sa position sur le marché.

Avec les objets connectés, les assurances trouvent du mal à garantir des offres sur mesure. L’enjeu principal des assureurs est de trouver une méthode pour suivre la révolution numérique sans se trahir.

Parmi les grands groupes, aucune assurance n’est en avance dans sa transformation digitale, malgré les efforts évoqués pour se positionner face aux « NTICS ».

 

La question que posent actuellement tous les assureurs pour un meilleur positionnement : PARTENARIAT, PARTICIPATION, RESPONSABILITÉ ENVIRONNEMENTAL … QUELLE STRATÉGIE ?

Dorénavant les assureurs doivent faire preuve d’imagination et apporter de la valeur ajoutée pour vendre son produit, car qu’il soit une garantie décennale, assurance maison, assurance auto, ou bien assurance pour artisan l’arrivée des objets connectés bouleversent ce monde d’assurance.

Plusieurs gens s’interrogent pourquoi une assurance alors que je peux surveiller ma maison depuis mon portable, et pourquoi une assurance moto alors que je reçois quotidiennement l’état technique de ma voiture ?

Les assurances ont bien compris les défis, et ont choisi de vivre dans le monde numérique. l’exemple d’une nouvelle assurance dont vous pouviez demander un devis garantie décennale en ligne sans pour autant se déplacer et avec des produits précis.